Passer au contenu Passer au pied de page

Le pic de la COVID-19 est atteint en Ontario

Temps de lecture : 3 minutes

TORONTO – L’Ontario espère imiter la Corée du Sud dans le contrôle de la pandémie de COVID-19. Si le scénario est envisageable, Santé publique Ontario met en garde contre tout relâchement, alors que le pic de la pandémie semble atteint.

Santé Ontario a dévoilé, ce lundi, ses nouvelles projections sur l’épidémie de COVID-19 dans la province. Début avril, les autorités sanitaires provinciales disaient s’attendre à 80 000 cas positifs et 1 600 décès, d’ici la fin du mois d’avril, avec les mesures mises en place à travers la province. Finalement, le nombre de cas pourrait être limité à 20 000 cas positifs d’ici fin avril, alors que la courbe semble commencer à s’aplatir.

Les chiffres actuels laissent croire que la province pourrait connaître un scénario plus favorable, semblable à celui de la Corée du Sud qui semble être parvenue à bien prendre la mesure de la COVID-19.

« Les sacrifices que font les gens en restant à la maison et en se lavant les mains font une différence », explique Santé Ontario qui met toutefois en garde contre tout relâchement afin de ne pas connaître un scénario « à l’italienne », qui pourrait alors signifier quelque 4 917 personnes en soins intensifs d’ici un mois et un besoin de 9 276 lits pour soins actifs.

Appel à la prudence

Alors que la province s’attendait à atteindre le pic de la pandémie dans le courant du mois de mai, l’Ontario se situe dedans actuellement, selon Santé Ontario.

Mais les mesures de sécurité sanitaire doivent rester en place, tout comme la fermeture des écoles, insistent les experts, alors que l’état d’urgence a été prolongé jusqu’au 12 mai dans la province. Santé Ontario refuse de se prononcer quant au moment où les mesures sanitaires en place pourront commencer à être levées.

« Nous discutons avec les autres provinces et avec la docteure Theresa Tam [administratrice en chef de la santé publique du Canada] pour une stratégie coordonnée », a simplement commenté la médecin hygiéniste en chef adjointe de l’Ontario, Barbara Yaffe, plaidant pour une approche prudente.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford. Capture d’écran

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a insisté qu’aucune décision de lever les mesures sanitaires en place ne sera prise sans l’aval du médecin en chef de l’Ontario, David Williams et de son équipe, à qui il a réitéré sa confiance.

Les ministres membres du Comité de l’emploi et de la relance travaillent toutefois sur un plan pour « rouvrir » l’économie de manière « graduelle et sécuritaire ».

« Mais nous ne sommes pas rendus là », a martelé, prudent, M. Ford, qui dit craindre une deuxième vague de COVID-19 cet automne.

Croissance dans les foyers de soins de longue durée

Car même si la situation de la pandémie semble être sous contrôle dans la population, elle reste en croissance dans les foyers de soins de longue durée, notent les autorités de santé publique.

Le gouvernement a annoncé, la semaine dernière, de nouvelles mesures pour faire face à cette situation, dont l’effet n’est pas encore possible à mesurer, explique Santé Ontario. 

« La COVID-19 reste un danger bien réel, en particulier pour nos aînés et les membres les plus vulnérables de la collectivité. C’est pourquoi nous devons continuer à suivre les conseils du médecin hygiéniste en chef et poursuivre nos efforts afin d’assurer la sécurité de chacun et de protéger la santé publique », a indiqué le premier ministre par voie de communiqué.

En point presse, M. Ford a laissé la porte ouverte à une demande d’aide auprès des Forces armées canadiennes pour faire face à la situation dans les foyers de soins de longue durée.

Plus de 11 000 cas positifs

▶️ 606 nouveaux cas positifs en Ontario
▶️ 11 184 cas positifs au total dans la province (35 383 au Canada)
▶️ 584 décès en Ontario (1 611 au Canada), 5 515 guérisons
▶️ 3 799 tests en attente de résultat
▶️ 164 840 tests effectués depuis le début de la pandémie (555 551 personnes testées au Canada)

Ce lundi, le bilan de la COVID-19 s’est encore alourdi dans la province. Au total, 606 cas supplémentaires ont été répertoriés et le nombre de victimes du coronavirus est passé de 553 à 584 décès, dont 249 dans des foyers de soins de longue durée.

Au total, la province compte 11 184 personnes touchées, dont 49,3 % sont guéries.

Les députés fédéraux de retour en Chambre

Au niveau fédéral, la journée a été marquée par le retour en Chambre des députés, en effectifs limités afin de respecter les consignes sanitaires.

Après des jours de négociations et malgré l’opposition du Parti conservateur du Canada, le gouvernement minoritaire libéral, appuyé par le Bloc québécois, le Nouveau Parti démocratique et le Parti vert, a fait adopter une motion prévoyant que le parlement siège désormais une fois par semaine en personne, les mercredis. Les députés fédéraux siégeront également de façon virtuelle, seulement une fois la semaine prochaine, puis deux fois à compter de la semaine suivante et ce, au moins jusqu’à fin mai.

Cet article a été mis à jour à 17h08

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
3+