#Ontario

Élections provinciales: Jagmeet Singh affirme vouloir aider le NPD

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) fédéral, Jagmeet Singh, et La chef du NPD de l’Ontario, Andrea Horwath. Crédit photo: Jean-François Morissette

TORONTO – Malgré son départ de Queen’s Park, Jagmeet Singh a assuré qu’il n’abandonnera pas ses anciens collègues et qu’il participera à la campagne électorale provinciale, alors que le Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Ontario peine à s’élever dans les sondages.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

À moins d’un an de la campagne électorale ontarien, le nouveau chef du NPD fédéral, Jagmeet Singh, a martelé qu’il était important que l’Ontario se dote d’un gouvernement néo-démocrate.

«Si on a un gouvernement néo-démocrate et une première ministre comme Andrea Horwath, il va y avoir un bénéfice pour tout le monde au Canada», a-t-il lancé.

M. Singh a laissé entendre qu’il allait permettre à ses troupes fédérales de venir donner un coup de main sur le terrain lors de la campagne en juin 2018. Il s’est également engagé à participer à de nombreux rassemblements politiques au cours des prochains huit mois.

L’ancien député de Bramalea-Gore-Malton croit que les électeurs vont réaliser avant le scrutin que le parti qui défend les intérêts de la classe moyenne est le NPD et non le Parti libéral de l’Ontario (PLO). Pour lui, le parti a déposé plusieurs projets de loi plus à gauche sur l’échiquier politique depuis quelques mois.

La chef du NPD de l’Ontario, Andrea Horwath, dit être rassurée que M. Singh allait être à leur côté pour la prochaine campagne.


«Oui, nous avons perdu notre chef adjoint et un député, mais nous avons en retour un chef fédéral incroyable qui amène un enthousiasme certain en Ontario et à travers le Canada» – Andrea Horwath


«Il n’y a aucun doute qu’il avait les qualités pour devenir ce qu’il est devenu. C’est pourquoi je l’avais nommé chef adjoint (…) Il a une vision unique et est passionné par ces enjeux», a-t-elle insisté.

Selon les derniers sondages, le NPD récolterait environ 25 % des voix, alors que le Parti progressiste-conservateur (Parti PC) de l’Ontario obtiendrait 36 % des votes. Les intentions de vote envers le PLO se situent à 32%.

 

Démission de Queen’s Park

Jagmeet Singh a démissionné officiellement de son poste de député provincial dans la circonscription de Bramalea-Gore-Malton le vendredi 20 octobre, trois semaines après sa nomination à titre du chef fédéral.

Son retour trois jours plus tard était donc pour lui un moment pour faire ses adieux à ses anciens collègues députés.

À savoir pourquoi il avait attendu plusieurs semaines avant de remettre sa démission, M. Singh a assuré qu’il voulait terminer certains dossiers avant de quitter officiellement ses fonctions.

«Ça été un privilège et un honneur de servir les gens de ma communauté et les gens de cette province en tant que membre de ce parlement provincial. Je suis excité de pouvoir continuer mon engagement pour bâtir un meilleur Ontario et un meilleur Canada», a-t-il indiqué dans sa lettre de démission.

Pour entrer à la Chambre des communes, M. Singh n’a pas encore choisi s’il attendrait 2019, date des prochaines élections fédérales, ou s’il allait se faire élire lors d’une élection partielle.

 

Contre la loi 62

La semaine dernière, le gouvernement du Québec a adopté une loi interdisant le port de signes religieux dans les services publics. En vertu de cette législation, tous les services publics doivent être donnés et reçus à visage découvert. 

La législature québécoise a soulevé un tollé aux quatre coins du pays et a été condamnée unanimement par les députés ontariens de Queen’s Park.

M. Singh s’est dit «fondamentalement» en désaccord avec la loi québécoise, mais s’est dit confiant que d’autres lois provinciales et fédérales allaient venir protéger ceux qui sont le plus vulnérables.

 

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72