#Ontario

Le président du Parti PC quitte dans la tourmente

Rick Dykstra, l'ex président du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario. Capture image Twitter

TORONTO – Le président du Parti progressiste-conservateur (Parti PC) de l’Ontario, Rick Dykstra, a démissionné, le dimanche 28 janvier à la suite d’allégations d’inconduites sexuelles. 

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

Dans sa lettre de démission, publiée sur les réseaux sociaux, M. Dykstra n’a pas fait mention des allégations d’inconduites sexuelles qui ont été révélées dans le magazine Maclean’s tard dimanche soir.

«Ça a été une expérience incroyable de voir le Parti PC se renouveler de la sorte. Au cours des prochains mois, nous allons voir le parti s’unifier autour du nouveau chef», s’est-il contenté de dire.

Selon une source qui s’est confiée au Maclean’s, M. Dykstra aurait eu des gestes déplacés à l’endroit d’une employée du Parti conservateur du Canada (PCC) alors qu’il était député de la formation fédérale. Toujours selon le magazine, le PCC était au courant des allégations contre M. Dykstra et n’aurait pas agi.

La démission de M. Dykstra fait suite au départ fracassant de Patrick Brown, accusé la semaine dernière d’inconduites sexuelles.

Depuis son départ, une division a éclaté entre les membres du Parti PC à quatre mois du début de l’élection. Vendredi, le caucus de la formation politique à Queen’s Park a annoncé que Vic Fedeli, député de Nipissing, devenait chef intérimaire à la place de M. Brown.

Quelques heures plus tard, M. Dykstra a annoncé qu’une course à la direction du partie aura lieu d’ici la fin mars.

 

«Choqué et dégoûté», dit Fedeli

Appelé à réagir sur le dossier, le chef intérimaire du Parti PC, Vic Fedeli, a déclaré qu’il n’y avait pas de place dans la formation politique de centre droit pour ce type de comportement.


«Nous prenons les allégations d’assauts sexuels très au sérieux. J’étais choqué et dégoûté quand j’ai appris les révélations du Maclean’s.» – Vic Fedeli


M. Fedeli a ajouté que Jag Badwal, jusque-là vice-président, remplace M. Dysktra.

 

D’autres allégations?

Tard dimanche soir, la candidate du Parti PC dans la circonscription de Carleton, Goldie Ghamari, a envoyé des gazouillis révélant qu’un député, qui siège toujours à Queen’s Park, l’avait intimidée.

Selon Mme Ghamari, ledit député aurait «utilisé son corps» pour l’intimider et la décourager de s’impliquer en politique.

Quelques heures plus tard, Randy Hillier, député du Parti PC dans Lanark-Frontenac-Lennox et Addington, a répondu à Mme Ghamari. Il a nié qu’il y avait eu un contact physique entre les deux personnes et dit ne pas se souvenir s’il y avait eu des mots «mesquins» qui s’étaient échangés.

Il s’est par la suite excusé pour son comportement en ajoutant que Mme Ghamari sera un ajout «incroyable» pour l’équipe progressiste-conservatrice.

 


POUR EN SAVOIR PLUS:

Accusé d’inconduites sexuelles, Patrick Brown démissionne

Vic Fedeli nouveau chef intérimaire du Parti PC

Qui succédera à Patrick Brown?

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72