Passer au contenu Passer au pied de page

L’Hôpital Montfort touché par la COVID-19

Temps de lecture : 3 minutes

OTTAWA – Des éclosions de COVID-19 affectent les équipes de l’Hôpital Montfort, indique ce matin l’institution de santé franco-ontarienne. L’Unité de soins intensifs est désormais elle aussi touchée.

La direction de l’Hôpital Montfort indique avoir été informée d’éclosions de la COVID-19 au sein de ses équipes. Selon l’information de Santé publique Ottawa, publiée vendredi, il s’agit du personnel de l’Unité de soins intensifs.

Depuis le début de la crise, Santé publique Ottawa a rapporté d’autres éclosions à l’Hôpital Montfort, au sein de l’Unité 3C, le 4 avril, et de l’Unité du personnel auxiliaire, le 5 avril.

L’éclosion ne concernerait que quelques personnes, précise l’institution de santé franco-ontarienne, dans une déclaration émise ce mardi.

Mesures de précautions

Les membres du personnel concernés ont été placés en auto-isolement à la maison et une enquête est en cours pour savoir comment ils ont été infectés, souligne l’hôpital, qui assure que des mesures de précautions très étendues sont déjà en place.

L’Hôpital Montfort précise notamment que tout membre du personnel qui présenterait des symptômes doit quitter l’hôpital immédiatement et se faire dépister. Il ajoute également surveiller tous ses patients afin de détecter les symptômes de la COVID-19.

« Un patient qui démontre des symptômes est immédiatement placé en isolement et soumis à un test de dépistage », précise-t-on.

Les visites ont aussi été interdites à l’hôpital, sauf pour certaines raisons de compassion, afin de limiter les risques de propagation.

Joint par ONFR+, l’Hôpital Montfort a décliné notre demande d’entrevue.

Du côté de Santé publique Ottawa, le Dr Andrew Willmore, chef de file pour le comité de coordination des soins cliniques et directeur médical de la gestion des urgences à l’Hôpital d’Ottawa, a indiqué, en conférence de presse, ne pas avoir plus de détails à offrir sur le cas de l’Hôpital Montfort, renvoyant les journalistes vers l’institution.

Des risques pour les services de santé ?

Les personnes qui auraient été en contact non protégé avec un des employés de Montfort testés positifs à la COVID-19 seront contactées, soit par l’hôpital lui-même, soit par Santé publique Ottawa.

Alors que la ville d’Ottawa compte 619 cas confirmés de COVID-19, dont 12 décès, 15 éclosions en cours dans des institutions. Et Montfort n’est pas le seul hôpital concerné, puisque les campus Civic et Général de l’Hôpital d’Ottawa sont également touchés.

Le médecin-chef adjoint de Santé publique d’Ottawa, Brent Moloughney, assure travailler avec les hôpitaux pour surveiller la situation. À terme, ces éclosions pourraient constituer un problème, reconnaît M. Willmore.

« C’est sûr que si nous avons beaucoup de personnel de santé placé en quarantaine, cela peut avoir un impact sur les soins de première ligne. Nous formalisons actuellement un système pour aider les institutions qui auraient ce problème, afin de nous assurer d’avoir le niveau de personnel disponible adéquat pour continuer à opérer. »

Le SCFP demande plus de tests

Président du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), Michael Hurley presse le gouvernement d’en faire plus pour protéger le personnel de santé.

« On constate des éclosions dans de nombreux hôpitaux de la province, dans les foyers de soins de longue durée… Ce virus est très contagieux et le personnel pas assez bien équipé en équipement de protection. Le gouvernement doit être plus proactif pour rendre l’équipement adéquat accessible. On paie aussi le manque de tests qui ont été effectués dans la province jusqu’ici. Il faudrait que tous les patients et tout le personnel soignant dans les hôpitaux et les foyers de soins soient testés, et pas seulement ceux qui présentent des symptômes ! »

Le représentant syndical souligne que la situation actuelle rend très anxieux plusieurs membres du SCFP.

« Ils sont inquiets de rapporter le virus à la maison ou de le transmettre aux patients. »

Cet article a été mis à jour à 15h52  

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
25+