#Francophonie, #Ontario

Monuments de la francophonie: où en sont les projets?

Le monument de la francophonie à Queen's Park sera composé de trois éléments centraux formant un lieu de rencontre. Crédit image: Gracieuseté

Depuis plusieurs années, de nombreuses villes ontariennes ont manifesté leur intérêt pour un monument de la francophonie. Certains projets sont en passe d’aboutir, d’autres non… Alors qu’#ONfr révélait, hier, la volonté de St-Albert d’obtenir son édifice pour septembre 2019, tour d’horizon des quelques projets semblables dans la province.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

Monument à Queen’s Park: inauguration le 25 septembre

Le projet est dans l’air depuis 2016. La place publique dédiée à la communauté francophone sur le terrain de Queen’s Park sera bien inaugurée d’ici peu. «Je peux vous confirmer que ce monument sera inauguré pour le 25 septembre», a écrit le bureau de la ministre déléguée aux Affaires francophone, Caroline Mulroney, dans un échange de courriels avec #ONfr.

Le monument sera composé de colonnes, qui se veulent une référence à la forêt et à l’industrie forestière, déterminantes dans l’établissement des communautés francophones en Ontario, d’un sentier et de bancs. L’édifice se veut un clin d’œil au chanteur franco-ontarien Paul Demers, décédé en octobre 2016.

Reste à savoir si le monument orchestré par le gouvernement de l’Ontario s’ajoutera à la liste des 15 du genre déjà en place depuis 2006. Sur le site web Mon drapeau franco géré par l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), c’est le futur monument d’Embrun qui est considéré comme le 16e de la liste…

 

À Embrun, le monument prêt pour octobre

Le dernier monument érigé, c’était celui de Hawkesbury en novembre 2014. Tout indique que le prochain installé au cœur d’une ville sera aussi dans l’Est Ontarien. «Tout est actuellement en route sur les bateaux», précise Daniel-Pierre Bourdeau, membre du comité assurant le projet.

Le monument qui prendra place devant la Caisse populaire Nouvel Horizon d’Embrun sera dévoilé en octobre, au lieu du 25 septembre comme initialement prévu. Le comité souhaite ainsi une plus grande visibilité. «Il y a déjà des événements un peu partout, car c’est la Journée des Franco-Ontariens», croit M. Bourdeau.

Les plans du futur monument de la francophonie d’Embrun. Gracieuseté AFO

Le monument s’apparentera à des plaques retraçant l’histoire, la culture et l’évolution socio-économique d’Embrun. Quelque 370 000 $ ont été récoltés pour mener le projet à son terme.

Le comité n’exclut pas, par ailleurs, que l’installation bénéficie d’un éclairage. «Ça serait une première pour un monument.»

 

Inauguration reportée à l’automne 2019 pour Windsor

Le monument de la francophonie de Windsor prend du temps. Annoncé d’abord pour le 25 septembre 2017, le dévoilement ne se fera pas non plus dans les prochaines semaines.

«Le projet du monument francophone continue, mais l’inauguration ne sera pas cette année. La construction du monument à Windsor est prévue pour l’automne 2019», a fait part récemment à #ONfr la directrice générale de l’Association canadienne-française de l’Ontario (ACFO) de Windsor-Essex et Chatham-Kent, Gisèle Dionne.

L’église Notre-Dame de l’Assomption à Windsor. Archives #ONfr

La construction existe déjà puisqu’il s’agit du Mur des noms, déjà positionné non loin de l’hôtel de ville, et comprenant quelque 800 noms de pionniers francophones de Windsor. Ce dernier serait déplacé en face de l’église Notre-Dame de l’Assomption à l’est du pont Ambassador et alors intégré au nouveau monument.

Aux dernières nouvelles, quelque 300 000 $ étaient demandés pour le projet.

 

Pembroke devra patienter un peu

La ville de Pembroke caresse depuis longtemps l’idée d’obtenir un monument de la francophonie. Sur le terrain, les choses avanceraient moins vite que prévu. «Rien n’a bougé», confie une source proche du dossier. L’Association canadienne-française de l’Ontario-Champlain (ACFO-Champlain) n’a pas retourné nos demandes d’entrevue à cet effet.

Il y a quelques mois, Nathalie Ladouceur, agente de liaison pour la région de l’Est au sein du programme Élargir l’espace francophone, confiait alors que le monument s’orientait plutôt vers un mât pour des raisons économiques.

 

Et donc St-Albert pour septembre 2019?

Dans son article publié mercredi, #ONfr revient sur la volonté de St-Albert dans l’Est ontarien d’obtenir à son tour un monument du genre. Le comité mis sur pied a confirmé que l’emplacement serait situé sur le site de la Fromagerie St-Albert.

L’objectif serait que la construction puisse se terminer pour le 25 septembre 2019. L’année prochaine correspondra au 125e anniversaire de la Fromagerie. Ce fleuron économique et culturel de l’Ontario français a ouvert ses portes en janvier 1894.

Le site de la Fromagerie St-Albert. Crédit image: Sébastien Pierroz

 


POUR EN SAVOIR PLUS:

St-Albert veut son monument de la francophonie pour 2019

Les détails du monument francophone à Queen’s Park dévoilés

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.