#Ontario

Patrick Brown reçoit le feu vert du Parti PC

L'ancien chef progressiste-conservateur, Patrick Brown. #Archives #ONfr

TORONTO – L’ancien chef du Parti progressiste-conservateur (Parti PC) de l’Ontario, Patrick Brown, reçoit le feu vert de la formation politique afin d’être candidat à sa propre succession.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

Le vendredi 16 février, deux heures avant la fin de la période de candidature dans la course à la direction du Parti PC, Patrick Brown a déposé son dossier de candidature à sa propre succession. Elle devait toutefois être acceptée par le comité responsable des nominations au sein du Parti PC.

En fin de journée, le 21 février, le président de la course à la direction du Parti PC, Hartley Lefton, a confirmé avoir reçu le feu vert pour la candidature de Patrick Brown.

La course à la direction a été déclenchée après le départ fracassant de M. Brown, le 25 janvier dernier, à la suite d’allégations d’inconduites sexuelles. Deux femmes ont affirmé que l’ancien chef du Parti PC a posé des gestes déplacés à leur égard alors qu’il siégeait comme député fédéral dans la région de Barrie. Au moment des faits, l’une des victimes aurait été âgée de 18 ans.

Selon CTV, M. Brown aurait profité du fait que les femmes étaient en état d’ébriété pour commettre les gestes allégués.

Actuellement quatre autres candidats tentent de prendre la tête du Parti PC: l’ancienne députée provinciale de 2006 à 2015, Christine Elliott; la candidate du Parti PC dans la circonscription de York-Simcoe, Caroline Mulroney; l’ancien conseiller municipal de la Ville de Toronto, Doug Ford; et la présidente de l’association de droite Parents As First Educators, Tanya Granic Allen.

La nouvelle a fait réagir les opposants de M. Brown dans cette course. Sans mentionner Patrick Brown par son nom, Mme Elliott a martelé qu’elle était la seule candidate à pouvoir unifier le Parti PC en vue de l’élection de juin. Elle a appelé les membres de la formation politique à se rallier derrière elle.

Sur Twitter, Tanya Granic Allen a dit avoir hâte de débattre avec M. Brown, en lui souhaitant «bonne chance avec la taxe du carbone dont personne ne veut».

 

Brown défend son intégrité

Le dimanche 18 février, lors du lancement de sa campagne à la direction du Parti PC, Patrick Brown a assuré que sa réputation était restaurée après qu’il ait passé deux détecteurs de mensonges. Il a également accusé CTV de diffamation, sous les applaudissements d’environ 300 partisans, niant du même coup les faits avancés par les deux femmes.

L’ancien chef progressiste-conservateur, Patrick Brown, lors du lancement de sa campagne à la direction du parti. Crédit photo: Jean-François Morissette

En entrevue à une station de radio torontoise, Patrick Brown a qualifié de «coup» les événements qui ont mené à sa démission en janvier.

 

Sans le soutien du caucus

La sortie publique de M. Brown est survenue deux jours après son expulsion du caucus du Parti PC par le chef intérimaire, Vic Fedeli. M. Fedeli n’a pas confirmé les raisons de l’expulsion de l’ancien chef, mais a indiqué qu’il n’avait plus sa confiance pour représenter la bannière du Parti PC lors de l’élection de juin.

Lors de la rentrée parlementaire, Randy Hillier, un député du Parti PC, a accusé Patrick Brown de s’adonner à «de la politique sale et tordue». Il a aussi accusé M. Brown de «mentir à chaque fois qu’il ouvre la bouche».

Le député de Lanark-Frontenac-Lennox et Addington a déposé une plainte au Commissaire à l’intégrité de l’Ontario concernant les finances personnelles de M. Brown, notamment sur les voyages qu’il a effectué en Inde alors qu’il était chef de l’opposition officielle à Queen’s Park. Une transaction financière de 375 000 dollars entre Patrick Brown et celui qui par la suite est devenu le porte-couleur du Parti PC dans la circonscription Brampton-Nord, Jass Johal, a également fait sursauter M. Hillier.

Le nouveau chef du Parti PC sera connu le 10 mars prochain.

 


POUR EN SAVOIR PLUS:

Patrick Brown se présente à sa propre succession

Patrick Brown martèle son innocence

Les finances personnelles de Brown questionnées

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72

Jean-François Morissette est un diplômé des programmes de sciences politiques et de journalisme de l’Université Laval, à Québec. Il a évolué au sein de plusieurs médias, dont le journal provincial L’Étoile, qui couvre les dossiers de la communauté francophone du Nouveau-Brunswick. Il a aussi collaboré avec Le Journal de Québec et la Quête. Il couvre le parlement ontarien pour #ONfr.