#Francophonie, #Ontario

Rentrée: où sont les nouvelles écoles francophones?

La rentrée des classes s'est déroulée la semaine dernière à l'École élémentaire Bernard-Grandmaître à Ottawa. Crédit image: CECCE

Environ la moitié des élèves franco-ontariens sont de retour sur les bancs de l’école, ce mardi. C’est le cas pour les trois conseils scolaires de la région de l’Est de la province et du Conseil scolaire catholique de district des Grandes-Rivières (CSCDGR) dans le Nord. Petit aperçu des nouvelles structures pour la rentrée.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

CHARLEY DUTIL
Collaboration spéciale

Des nouveaux locaux à Kingston

Les élèves de l’école secondaire publique Mille-Îles sont désormais dans des locaux temporaires, le temps que la nouvelle école francophone de la région ouvre ses portes en 2020.

C’est dans l’ancien bâtiment de l’école catholique anglophone St. Patrick que les élèves pourront prendre leur mal en patience. Car la nouvelle structure, qui ouvrira dans deux ans au 700 chemin Gardiners à Kingston, pourra réunir sous le même toit l’école secondaire catholique Marie-Rivier et l’école des Mille-Îles. Un «carrefour communautaire» d’une capacité de 600 élèves réclamé de longue date afin de pallier le manque d’espace.

L’école élémentaire Madeleine-de-Roybon et l’école secondaire Mille-Îles. Archives #ONfr

 

L’école secondaire à Kemptville se précise

Le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) prend plus d’ampleur dans la municipalité de Grenville Nord. Le campus de Kemptville, qui accueille les élèves de la maternelle à la 6e année depuis 2016, recevra dès cette rentrée ceux de 7ème et de 8ème année. Il faudra attendre septembre 2019 pour l’ouverture pleine et entière de l’école secondaire.

Selon Linda Savard, présidente du CEPEO, «l’ouverture de cet établissement et un nombre élevé de nouvelles inscriptions obligera le conseil d’engager 60 nouveaux professeurs».

Les deux écoles baptisées Rivière Rideau partagent le campus de Kemptville avec le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) dont l’école élémentaire catholique Sainte-Marguerite-Bourgeoys.

Situé à une trentaine de minutes au sud d’Ottawa, l’ancien collège agricole de Kemptville avait alors subi le désengagement soudain de l’Université de Guelph en 2014, laissant augurer pour lui un avenir sombre.

 

Des établissements en hommage à Paul Demers et Viola Léger

Les élèves de Toronto et du Centre-Sud-Ouest devront patienter jusqu’à la semaine prochaine pour leur retour dans les salles de classe. Chose certaine: la nouvelle école élémentaire Paul-Demers, qui ouvrira ses portes pour cette rentrée dans le quartier Bayview-Nord, pourra accueillir les élèves de la maternelle à la sixième année. Un nom choisi en hommage au chanteur et auteur de Notre Place décédé en octobre 2016 des suites d’un cancer.

L’école élémentaire sera située dans les anciens locaux d’une école anglaise et sera dirigée par Lyne Lussier-Doiron, ancienne directrice des écoles de l’Académie de la Moraine et l’École élémentaire Laure-Rièse.

Paul Demers est disparu à l’âge de 60 ans en octobre 2016. Crédit photo: Gracieuseté

Par ailleurs, une nouvelle école élémentaire à Bowmanville baptisée Viola-Léger, en hommage cette fois-ci à la comédienne acadienne, va également être accessible dès cette rentrée pour les élèves de la maternelle à la sixième année. Bowmanville se trouve à 75 km à l’Est de Toronto. Cette ouverture représente sa première école francophone. Celle-ci permettra d’éviter à plusieurs centaines de jeunes francophones de la région des heures d’autobus pour se rendre aux écoles les plus proches.

 

Celles en attente…

Début 2018, les Franco-Torontois de l’Est de la ville avaient reçu le feu vert du gouvernement pour une école publique dans l’Est de la Ville. Une première. L’école gérée par le conseil des écoles publiques Viamonde devra attendre 2020 pour son ouverture.

Deux ans, c’est le temps qu’il faudra attendre aussi pour les parents d’élèves à Vaughan. Pour le conseil MonAvenir, il s’agira alors de la première école secondaire catholique de langue française dans cette ville de la banlieue de Toronto.

Dans le Nord de l’Ontario, les constructions ont aussi commencé pour les écoles élémentaire Saint-Joseph et secondaire Franco-Ouest à Espanola. Mais les 245 élèves devront attendre septembre 2020 pour l’ouverture. Le projet entamé en mai 2018 sous l’impulsion du Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario (CSCNO) est un programme de collaboration avec le Huron-Superior Catholic School District Board.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.