#Canada, #Francophonie

«2,7 millions de francophones hors Québec»: la mise au point à TLMEP

L'animateur et humoriste Dany Turcotte. Source: Facebook

MONTRÉAL – Deux semaines après l’ouragan médiatique à la suite des propos de Denise Bombardier dans Tout le monde en parle, les francophones en milieu minoritaire ont eu le droit, dimanche soir, à une mise au point. Au coup d’envoi de l’émission hebdomadaire, l’animateur et humoriste Dany Turcotte s’est expliqué.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

«Lors de la dernière émission, Denise Bombardier a dit que toutes les communautés francophones à travers le Canada avaient à peu près disparu, et bien on a eu la preuve que c’est faux», a déclaré «le Fou du Roi». «Depuis la diffusion, on a reçu des messages et des courriels d’un peu partout à travers le Canada, les francophones ne sont pas disparus au Canada, et ils regardent Tout le monde en parle

«Il y a 2,7 millions de fiers francophones hors du Québec, alors gardez vos bonnes habitudes, regardez Tout le monde en parle, et parlez français bien sûr», a conclu M. Turcotte sous les applaudissements du public.

Il y a deux semaines, les propos de la journaliste et romancière avaient déclenché l’ire d’une partie des francophones en milieu minoritaire. «On ne peut pas dire que c’est le Canada qui a fait que les Québécois parlent encore français. À travers le Canada, toutes les communautés francophones ont à peu près disparu. Il en reste encore un peu en Ontario. Au Manitoba, je suis allée encore au mois de janvier, chez les Métis, on ne parle plus le français», avait-elle avancé dans un échange avec l’ancien premier ministre du Canada, Jean Chrétien sur le plateau.

La journaliste et romancière Denise bombardier, sur le plateau de l’émission Tout le monde en parle. Capture d’écran

 

Réactions sur les médias sociaux

Sur les médias sociaux, les francophones ont immédiatement salué la mise au point de M. Turcotte. À commencer par la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada via son fil Twitter. «Beau message de Dany Turcotte sur les communautés francophones et acadiennes qui sont vivantes, fières et regardent Tout le monde en parle. Maintenant… il y a un paquet de monde en #frcan, artistes, jeunes, leaders, etc., qui se feraient un plaisir d’aller sur le plateau!»

Même satisfaction du côté du président des Compagnons des francs loisirs à North Bay, Michel Pagé. «Bravo à Dany Turcotte et Tout le monde en parle d’avoir pris le temps de reconnaître les francophones du Canada. Vous aidez à combattre l’ignorance qui divise la francophonie.»

«Bravo Dany Turcotte pour votre 350e émission de TLMP. Merci pour votre propos d’entrée d’émission sur les 2,7 millions de francophones au Canada et en Acadie bien vivants», a écrit l’entrepreneure d’Ottawa, Ethel Cote, sur sa page Facebook. «S’il y a 8,3 millions de québécois et québécoises et que 100 % de vos émissions parlent des Québécois, dites-moi pourquoi nous devrions continuer de vous écouter?»

Certains se montrent tout de même plus dubitatifs. «Si Mme Bombardier n’avait pas parlé des francophones hors Québec, est-ce que TLMP en aurait parlé? Aurait-on même pensé à eux? Je ne crois pas», a gazouillé Denise Ouellette, directrice générale de la Société de Saint-Vincent de Paul, à Montréal.

 

Colère toujours présente

15 jours après les propos de Mme Bombardier, on ne peut pas dire que la colère soit complètement apaisée pour les francophones en milieu minoritaire. Vendredi, l’Association de la presse francophone (APF) publiait une photo sur Facebook des différents journaux de son réseau avec une enveloppe destinée à la romancière. «Bonne lecture Madame Bombardier», ironisait l’association représentant une vingtaine de journaux francophones hors Québec.

La photo de l’Association de la presse francophone publiée sur sa page Facebook ce vendredi. Source: Facebook

Ce dimanche, le fondateur de la plateforme francophone, Le Réveil, William Burton, a lancé une pétition contre Tout le monde en parle dans le but de voir plus de visages «franco canadiens» dans cette émission.

«Le mouvement #ReveilTLMEP veut faire connaître ces communautés francophones du Canada et faire en sorte qu’elles soient représentées dans ces émissions. Il y a une culture et des enjeux d’actualité nationale qui doivent être abordés par des artistes et des personnalités publiques francophones canadiennes qui veulent y participer.»

 


POUR EN SAVOIR PLUS:

Mélanie Joly lance une invitation à Denise Bombardier

Réactions aux propos de Denise Bombardier: des clichés de part et d’autre?

Les propos de Denise Bombardier sur les francophones hors Québec font réagir

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
11+

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.