#Ontario

Avant l’élection, l’heure est au bilan pour Kathleen Wynne

La première ministre Kathleen Wynne. Crédit image: Jean-François Morissette

TORONTO – C’est officiel, l’Ontario se dirige en campagne électorale le mercredi 9 mai. Quelques instants avant la dissolution officielle de la chambre, la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, a dressé un bilan de la 41e législature et de ses cinq années au poste de première ministre.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

Lors de ce qui pourrait bien être son dernier discours dans la chambre législative, la première ministre Wynne est aussi revenue sur le débat entre les chefs des partis, qui a eu lieu la veille. Lors de la joute, le chef du Parti progressiste-conservateur (Parti PC) de l’Ontario, Doug Ford, avait demandé à la première ministre si «elle s’était égarée» en voulant aider les Ontariens.

Mme Wynne a insisté qu’elle «ne s’était pas égarée», comme l’a dit le chef du Parti PC.

«Je ne me suis pas égarée, je ne me suis jamais égarée», a-t-elle martelé, tout en ajoutant qu’elle était restée près des Ontariens.

Mme Wynne a profité de la tribune pour dresser un bilan de ses années comme première ministre revenant sur quelques changements apportés, notamment en offrant la gratuité universitaire pour les Ontariens à faible revenu.


«Bâtir l’Ontario est une tâche gigantesque, nous devons avoir des projets et les mener de l’avant, mais ça requiert de prendre des décisions difficiles.» – Kathleen Wynne


Mme Wynne a insisté qu’en bout de ligne, elle a «fait les investissements que les autres partis n’ont pas faits».

C’est surtout Doug Ford qui a été la cible des commentaires de Mme Wynne.

«Le gouvernement doit pouvoir mettre en place les ressources pour que tous les Ontariens aient les mêmes chances (…). Il n’y pas de solution magique, de slogans, ni d’autocollants qui vont nous aider à créer une meilleure société», a martelé la première ministre.

En conclusion, Mme Wynne a mis en garde les Ontariens contre les politiques de division du chef du Parti PC.

 

Les projets à retenir de la dernière session parlementaire

Réforme des systèmes correctionnels

    • Cette nouvelle loi établit des règles relatives à l’isolement des détenus en cellule et définit de manière claire les critères menant à l’isolement. Cette législation veut également garantir davantage que les personnes incarcérées ont accès à des soins de santé appropriés.

Loi sur la transparence salariale

    • Selon cette nouvelle loi, les employeurs seront obligés de fournir dans tous les affichages de postes publics des renseignements sur la rémunération ou la fourchette de rémunération prévue pour le poste. Elle interdira aussi aux employeurs de demander des renseignements sur l’historique de rémunération d’un candidat à un poste.

Loi de 2018 sur les salaires pour les marchés publics

    • Cette législation prévoit l’application du salaire minimum pour les employés fournissant un travail de nettoyage de bâtiment ou un emploi lié aux services de sécurité fourni pour des bâtiments gouvernementaux.

Loi visant l’accès équitable aux rapports de solvabilité

    • Cette loi permet aux Ontariens d’avoir accès en ligne à leur rapport de crédit et à leur pointage gratuitement au moins deux fois par an. La législation prévoit également les gels d’avoirs par mesure de sécurité à la demande d’un consommateur dans le but de réduire le vol d’identité.

 

Doug Ford, la cible de toutes les attaques

Le chef du Parti PC, Doug Ford, a été la cible de toutes les attaques en cette dernière journée pour les parlementaires ontariens. Lors d’un point de presse tenu dans un hôtel du centre-ville de Toronto, M. Ford a dévoilé son plan en matière d’éducation. Il a promis de «revenir à la base» dans l’enseignement des mathématiques et de remettre en place l’ancien curriculum d’éducation sexuelle. Cette dernière promesse avait été mise de l’avant avec le soutien de l’ancienne candidate à la direction du Parti PC, Tanya Granic Allen. M. Ford a retiré le nom de Mme Granic Allen des candidats de son parti au cours du week-end.

Dans son discours, il a fortement critiqué Mme Wynne pour son bilan en éducation, notamment sur les résultats des élèves ontariens en mathématiques.

Dans le même point de presse, M. Ford a confirmé une rumeur qui circulait sur les médias sociaux, à savoir que des acteurs avaient été engagés par une candidate du Parti PC pour venir supporter la formation politique avant le début du débat.

La chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Andrea Horwath, a qualifié de «risible» cette information et déploré que M. Ford ait recours à ces tactiques. Elle a également critiqué son plan en éducation et réitéré sa demande d’avoir les détails des coupures qu’il prévoit faire.

Les Ontariens seront appelés aux urnes le 7 juin prochain. La campagne débutera officiellement le 9 main.

 

 


POUR EN SAVOIR PLUS:

Les trois chefs croisent le fer pour une première fois

Aucune garantie pour les francophones dans le budget provincial

Les finances personnelles de Brown questionnées

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72

Jean-François Morissette est un diplômé des programmes de sciences politiques et de journalisme de l’Université Laval, à Québec. Il a évolué au sein de plusieurs médias, dont le journal provincial L’Étoile, qui couvre les dossiers de la communauté francophone du Nouveau-Brunswick. Il a aussi collaboré avec Le Journal de Québec et la Quête. Il couvre le parlement ontarien pour #ONfr.