Passer au contenu Passer au pied de page
L'Université Laurentienne à Sudbury

Le gouvernement donne des millions de dollars en aide à La Laurentienne

Temps de lecture : 3 minutes

SUDBURY – L’Université Laurentienne a reçu une aide de 41 millions de dollars de la part du gouvernement ontarien. Elle recevra six millions pour pallier les difficultés dues à la COVID-19, ainsi que 35 millions de dollars dans le cadre de son processus judiciaire. Elle pourrait aussi recevoir jusqu’à 22 millions de dollars au cours des prochaines années en raison de son faible taux d’inscriptions.

Ces 35 millions de dollars du ministère des Collèges et des Universités serviront à refinancer le financement du débiteur-exploitant fourni dans le cadre de la procédure en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC). L’argent sera donné sous forme d’un prêt à long terme.

« Ce soutien sera soumis à des conditions qui garantissent que la stratégie du conseil de gouvernance de la Laurentienne assure un avenir solide et financièrement stable à l’université et, surtout, à ses étudiants. Il exige en outre que la Laurentienne fournisse des rapports financiers plus détaillés et réguliers », a déclaré via communiqué Jill Dunlop, la ministre des Collèges et Universités.

La ministre des Collèges et Universités, Jill Dunlop. Source : compte Twitter Jill Dunlop

Le gouvernement Ford prévoit aussi nommer cinq personnes au sein du Conseil des gouverneurs après que celui-ci a fait table rase, suite à 11 démissions qui entrent en vigueur immédiatement.

« La Laurentienne se fera un plaisir de travailler avec ces nouveaux membres », a dit l’université sudburoise via communiqué.

L’Association des professeures et professeurs de l’Université Laurentienne a dit accueillir favorablement les changements au sein de la gouvernance.

« L’approche secrète et non consultative de l’administration universitaire a mené à la situation actuelle. Bien qu’un changement au niveau des membres du Conseil puisse aider à amener certains changements nécessaires, il faut un engagement à abolir la culture du secret qui a prévalu pendant trop longtemps » , a déclaré l’APPUL via communiqué.

La province a aussi annoncé qu’elle allait reconduire le mandat de Alan Harrison, le conseiller spécial du gouvernement pour qu’il « continue à fournir des conseils et des recommandations au gouvernement pendant que le processus de l’Université Laurentienne auprès de la LACC se poursuit ».

Près de dix mois après le début de la crise

Le campus sudburois dit se réjouir de cette annonce et « du soutien continu que témoigne la Province à son égard et son engagement envers son succès à long terme ».

« De la sorte, les effets de la restructuration n’entraveront pas indument les activités de la Laurentienne et elle aura du temps pour stabiliser celles-ci à l’issue de la procédure en vertu de la LACC », dit l’institution par voie de communiqué.

Il faut rappeler que l’Université s’est placée à l’abri des créanciers au mois de février 2021 via la LACC. L’institution a dû supprimer dans le cadre de coupures, 69 programmes (28 en français) et licencier près de 200 employés. Récemment, la province a forcé l’établissement à lui donner des documents privilégiés suite à une motion à l’Assemblée législative.

« Afin de continuer d’être l’université de choix des étudiants dans le Nord, la Laurentienne demeure déterminée à émerger du processus de restructuration en vertu de la LACC et pour cela, il y a encore beaucoup de travail à faire. Dans ce contexte, elle a entrepris un examen complet de ses activités et de sa gouvernance qui tirera bientôt à sa fin. En outre, elle effectuera un examen stratégique complet avec le concours d’une tierce partie indépendante maintenant qu’elle a une solide base financière », a annoncé La Laurentienne.

Mercredi, l’institution avait annoncé que tous ses examens à partir du 19 décembre auraient lieu en ligne en raison de l’émergence du variant Omicron. Le processus de la LACC doit en principe se terminer à la fin janvier.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !