#Francophonie, #Ontario

Immigration: pas de délégation ontarienne en Algérie

Crédit image: Archives #ONfr

TORONTO – Une délégation ontarienne qui devait se rendre en Algérie pour faire la promotion de la vie en français dans la province a dû changer ses plans à la dernière minute, a appris #ONfr. Le gouvernement ontarien affirme, que pour des raisons logistiques, le projet Destination Ontario en Algérie a dû être mis sur la glace pour le moment.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

Destination Ontario est un projet pilote lancé par le gouvernement ontarien afin de promouvoir et d’expliquer le processus d’immigration aux communautés à l’extérieur du pays, notamment celles qui s’expriment en français.

Calqué sur le projet fédéral, Destination Ontario en était à sa première édition.

Initialement, la délégation ontarienne devait se rendre au début du mois de février au Maroc, puis en Algérie, mais les plans gouvernementaux ont dû changer à la dernière minute laissant des dizaines de candidats potentiels sur leur faim.

Dans un échange de courriels, un porte-parole pour le ministère des Affaires civiques et de l’Immigration de l’Ontario a indiqué à #ONfr que des «raisons logistiques» ont forcé la délégation ontarienne à couper court à son voyage.

Selon ce même porte-parole, d’autres options sont étudiées afin de rencontrer les communautés qui s’étaient déjà inscrites aux différentes sessions d’information organisées sur le terrain.

«Notre stratégie en immigration a des cibles quantifiables en ce qui a trait aux communautés francophones et nous continuons de travailler afin de faire la promotion de l’Ontario auprès de ces communautés outre-mer», a-t-il expliqué.

D’ici la planification d’un nouveau Destination Ontario en Algérie, le ministère entend faire la promotion de la province par d’autres moyens, comme des publicités dans des revues ou en passant par la délégation canadienne.

 

Un succès au Maroc, selon Marie-France Lalonde

Présente au Maroc du 7 au 13 février, la délégation ontarienne a pu faire la promotion de la province et des emplois disponibles en français sur son territoire. Des dizaines de candidats qualifiés ont pu présenter leur profil aux représentants de la province sur place.

«C’était notre première expérience de Destination Ontario, donc il va falloir se positionner (en fonction) des apprentissages que nous avons (eus) du Maroc», assure la ministre des Affaires francophones, Marie-France Lalonde, qui n’était toutefois pas sur le terrain. 

À savoir si ces nouveaux programmes vont aider l’Ontario à atteindre sa cible de 5 % en matière d’immigration francophone, la ministre Lalonde a rappelé que l’immigration va rester un champ de compétence fédérale.

 

Le Forum ministériel sur l’immigration francophone le 2 mars

Le premier Forum ministériel sur l’immigration francophone, qui avait eu lieu à Moncton en mars 2017, s’était conclu avec l’ajout d’une composante linguistique francophone au programme Entrée express.

Cette année, les attentes sont élevées de la part des communautés francophones pour la deuxième édition du sommet qui se tiendra le 2 mars, à Toronto.

 


POUR EN SAVOIR PLUS:

Les Algériens regardent tranquillement vers l’Ontario

Immigration: l’Ontario ira faire sa promotion au Maroc et en Algérie

Immigration: Entrée express aura une composante francophone

Immigration: une lentille francophone pour l’Entente Ontario-Canada

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
2+

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72

Jean-François Morissette est un diplômé des programmes de sciences politiques et de journalisme de l’Université Laval, à Québec. Il a évolué au sein de plusieurs médias, dont le journal provincial L’Étoile, qui couvre les dossiers de la communauté francophone du Nouveau-Brunswick. Il a aussi collaboré avec Le Journal de Québec et la Quête. Il couvre le parlement ontarien pour #ONfr.