#Ontario

Le coup d’envoi de la campagne ontarienne est donné

Un montage photo de Kathleen Wynne, Doug Ford et Andrea Horwath
La chef du NPD de l'Ontario, Andrea Horwath, la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, le chef du Parti PC, Doug Ford. Crédit image: Montage photo #ONfr

TORONTO – La campagne électorale est officiellement commencée en Ontario. Après la dissolution de la chambre le mardi 8 mai, les trois chefs ont lancé les hostilités pour 30 jours de lutte acharnée.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

La première ministre de l’Ontario et chef du Parti libéral de l’Ontario (PLO) a donné le coup d’envoi de sa campagne au cœur du territoire de la «FordNation», à Etobicoke. Mme Wynne en a profité pour réannoncer le programme «Bien chez soi pour les aînés», une prestation de 750 $ par année pour aider les aînés à gérer les coûts d’entretien de leur domicile. Mme Wynne s’est aussi engagée à fournir un fonds supplémentaire de 650 millions de dollars pour les services de soins à domicile pour les aînés.

Pour sa part, le chef du Parti progressiste-conservateur (Parti PC) de l’Ontario, Doug Ford était également dans son fief d’Etobicoke afin de présenter son plan pour le transport en commun dans la grande région de Toronto. M. Ford a promis 5 milliards de dollars afin de développer le métro et les lignes de transport en commun.

La chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Ontario, Andrea Horwath, était également dans la région de Toronto pour donner le coup d’envoi de sa campagne électorale. Après avoir quitté Queen’s Park dans son autobus de campagne, Mme Horwath s’est rendue dans un événement partisan afin de vanter son régime d’assurance dentaire universel. Elle a promis que la santé serait au cœur de ses préoccupations pour les prochains jours.

Au cours des prochaines heures de ce mercredi, Mme Wynne se dirigera vers l’Est de l’Ontario dans un rassemblement partisan à Ottawa. M. Ford se dirigera à Renfrew afin de rencontrer des militants. Mme Horwath restera à Toronto afin de faire campagne au centre-ville.

 

Des défis de taille pour les chefs

Stéphanie Chouinard, politologue au Collège militaire de Kingston, estime qu’à la lumière des dernières semaines, la fatigue vis-à-vis du gouvernement libéral de Kathleen Wynne semble toujours bien réelle alors que tous les sondages donnent gagnant le Parti PC de Doug Ford.

«Cette campagne s’annonce très difficile pour les libéraux et les néo-démocrates qui risquent de se diviser les votes de la gauche», lance-t-elle.

La politologue croit que les libéraux de Kathleen Wynne auront un défi de taille au cours des prochaines semaines afin de se différencier de la formation politique d’Andrea Horwath.

Mme Chouinard souligne que le grand défi de Mme Horwath restera de se faire connaître,

«Même si ça fait presque 10 ans qu’elle est à la tête du NPD, plus de la majorité des Ontariens ne savent pas qui elle est», lance-t-elle.

Pour ce qui est du chef du Parti PC, Mme Chouinard note que son «plus grand défi sera de ne pas se mettre les pieds dans les plats».

«Le grand défi de M. Ford et son équipe sera de maintenir le statu quo et d’éviter les scandales», insiste-t-elle.

 


Six dates importantes

11 mai: Débat entre les trois chefs sur les enjeux du Nord de l’Ontario

17 mai: Date limite pour devenir candidat dans cette élection

26 au 30 mai: Période de vote par anticipation

27 mai: Débat entre les trois chefs à l’antenne de CBC

29 mai: TFO, Radio-Canada et d’autres partenaires médiatiques francophones tiendront un débat en français avec les représentants des trois principaux partis. Des interventions des trois chefs sur les enjeux seront également incluses dans le débat.

7 juin: Jour du vote


Les sondages donnent Doug Ford gagnant

À la dissolution de la chambre, le Parti libéral de l’Ontario détenait 55 sièges et le Parti PC en avait 27. Le reste des parlementaires de Queen’s Park était composé de 18 députés sous la bannière du NPD et trois députés indépendants. Quatre sièges étaient également vacants à la suite de départ de députés en cours de mandat.

Mais tout pourrait bien changer au cours des prochaines semaines alors que désormais 124 sièges sont en jeu.

Selon une analyse des sondages menés par le blogue Québec 125, à la lumière des derniers données, le Parti PC récolterait 83 sièges, le NPD en aurait 25 sièges et le PLO terminerait troisième avec 16 sièges.

Philippe Fournier, créateur du blogue Québec 125, estime que bien qu’en théorie, l’élection semble jouée à l’avance, dans la pratique, il pourrait y avoir un retournement de situation.

«Les campagnes électorales des dernières années au Canada ont comporté leurs lots de surprises. Même si les sondages au Canada ont généralement bien performé aux niveaux provincial et fédéral dans la dernière décennie, il y a eu des exceptions», conclut-il.

Il rappelle notamment le cas de l’Alberta en 2012, où les sondages donnaient le Parti Wildrose victorieux, et la Colombie-Britannique en 2013, où le NPD semblait en route vers la victoire, mais où les libéraux de Christy Clark avaient causé la surprise.

 

 


POUR EN SAVOIR PLUS:

Avant l’élection, l’heure est au bilan pour Kathleen Wynne

Doug Ford rêve d’un mandat fort des Ontariens

Les trois chefs croisent le fer pour une première fois

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72

Jean-François Morissette est un diplômé des programmes de sciences politiques et de journalisme de l’Université Laval, à Québec. Il a évolué au sein de plusieurs médias, dont le journal provincial L’Étoile, qui couvre les dossiers de la communauté francophone du Nouveau-Brunswick. Il a aussi collaboré avec Le Journal de Québec et la Quête. Il couvre le parlement ontarien pour #ONfr.