#Ontario

Les libéraux en mode attaque

La première ministre sortant de l'Ontario, Kathleen Wynne. Crédit image: Archives #ONfr

TORONTO – La campagne n’a pas pris de repos le samedi 19 mai, alors que les libéraux ont multiplié les attaques envers leurs adversaires demandant notamment au chef du Parti progressiste-conservateur (Parti PC), Doug Ford, de faire toute la lumière sur la fuite de données dans la société gérant l’autoroute 407, près de Toronto.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

Même si elle prenait une journée de repos d’événement politique, la première ministre sortante et chef du Parti libéral de l’Ontario (PLO), Kathleen Wynne, a demandé à M. Ford de faire appel à la Police provinciale de l’Ontario (PPO) pour faire la lumière sur la fuite de donnée dans la compagnie qui gère l’autoroute 407 dans la région de Toronto, 407 ETR.

Selon la compagnie, les données internes de 60 000 clients, incluant les adresses postales et des numéros de téléphone, auraient été dérobées. Quelques heures après ses révélations, le candidat du Parti PC dans la circonscription de Brampton Est, Simmer Sandhu a renoncé à sa candidature politique. M. Sandhu a travaillé pendant près de 10 ans à la compagnie 407 ETR.

Par voie de communiqué, Mme Wynne a fortement critiqué M. Ford dans cette affaire et s’inquiète que les informations qui ont fuité puissent être utilisées par le Parti PC afin de cibler les électeurs.

«Ceux qui aspirent à diriger la province ont l’obligation de conserver l’intégrité de notre système électoral au lieu de mettre de l’avant les gains partisans et l’ambition politique», a déclaré Mme Wynne.

Le PLO a aussi décoché plusieurs flèches envers le Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Ontario et sa chef, Andrea Horwath. Selon la formation politique, la plateforme du NPD continent des «erreurs» et sous-estime les déficits d’un possible gouvernement néo-démocrate.

 

Ford en visite à Huntsville

De passage au Festival de la bière de Huntsville, Doug Ford a rappelé son engagement d’étendre la vente d’alcool dans les épiceries et les dépanneurs de la province. «L’Ontario est assez mature pour ce changement», a-t-il réitéré.

Doug Ford lors d’un déplacement ce samedi. Crédit image: Twitter

Cependant, la proposition de M. Ford a été accueillie froidement par ses adversaires, notamment la chef néo-démocrate, Andrea Horwath. Selon Mme Horwath, cette proposition risque de mettre en danger les jeunes.

Le chef du Parti PC a aussi continué d’être pressé sur la controverse de la suite de données à la 407 ETR. Il a rejeté la demande de la première ministre sortante Wynne de faire appel à la PPO.

 

Andrea Horwath visite le nord de l’Ontario

Andrea Horwath a fait un saut à Thunder Bay en matinée avant de se rendre dans un événement partisan à Sault Ste-Marie.

Mme Horwath s’est engagée à améliorer les systèmes de santé dans ces régions, «après des années de sous-financement et de coupes budgétaires sous les libéraux».

«Thunder Bay est un très bel endroit pour vivre. Mais il nous faut simplement mieux faire pour nous assurer de bien prendre soin des familles qui vivent à Thunder Bay, en veillant à ce qu’elles aient accès aux soins dont elles ont besoin», a-t-elle déclaré.

À ce titre, la chef du NPD a indiqué son appui au Programme de chirurgie cardiovasculaire de Thunder Bay et a rappelé qu’un gouvernement néo-démocrate souhaitait investir 19 milliards de dollars sur dix ans pour agrandir les hôpitaux aux quatre coins de la province.

Elle s’est également engagée à créer 600 nouveaux lits dans les foyers de soins de longue durée de Sault-Sainte-Marie. Mme Horwath a aussi réitéré son appui à la création d’une université de langue française en Ontario. Elle a d’ailleurs rappelé que son parti avait longtemps milité pour cet enjeu et «que la cause francophone (lui) tient à cœur».

 


POUR EN SAVOIR PLUS:

Ford prône plus de bière et de vin dans les magasins

Doug Ford au cœur des controverses

La campagne s’intensifie dans la région de Toronto

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72

Jean-François Morissette est un diplômé des programmes de sciences politiques et de journalisme de l’Université Laval, à Québec. Il a évolué au sein de plusieurs médias, dont le journal provincial L’Étoile, qui couvre les dossiers de la communauté francophone du Nouveau-Brunswick. Il a aussi collaboré avec Le Journal de Québec et la Quête. Il couvre le parlement ontarien pour #ONfr.