#Francophonie, #Ontario

Wynne étend son programme d’assurance médicaments aux plus de 65 ans

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, lors de son allocution au Leaside Curling Club le mardi 20 mars.

TORONTO – La première ministre Kathleen Wynne a annoncé ce mardi un plan visant à rendre gratuits les médicaments sur ordonnance pour les personnes de 65 ans et plus. Le changement devrait prendre effet en août 2019. 

ROZENN NICOLLE
rnicolle@tfo.org | @Rozenn_TFO

L’investissement de la province pour harmoniser ce programme pour les personnes âgées avec l’Assurance-santé Plus s’élèvera à 575 millions de dollars d’ici 2020-2021. Une dépense qui se reflètera dans le budget que le gouvernement présentera le 28 mars prochain et qui promet déjà un déficit de 8 milliards de dollars. Un «choix délibéré d’investir dans les soins dont les gens ont besoin», s’est félicitée la première ministre.


«C’est beaucoup d’argent, mais c’est un investissement pour les personnes âgées maintenant mais aussi pour une société plus forte» – Kathleen Wynne


Au total, plus de 4 400 médicaments seront concernés et cette mesure permettrait aux aînés d’économiser en moyenne 240 $ par année.

Présentement, toutes les personnes de 65 ans et plus sont admissibles à la couverture des médicaments d’ordonnance via le Programme de médicaments de l’Ontario (PMO), rappelle un communiqué du gouvernement. Celui-ci exige cependant que les personnes âgées paient une franchise et une quote-part déterminées en fonction de leur revenu et d’autres facteurs.

La province compte aujourd’hui environ deux millions d’aînés. Un chiffre qui devrait plus que doubler d’ici 2041 pour atteindre 4,6 millions et représenter le quart de la population ontarienne.

«C’est une initiative pour les personnes âgées, mais pour notre société, pour avoir une société juste», a ajouté Mme Wynne en réponse à un questionnement sur le but électoraliste de cette annonce.

Ce projet s’ajoute à celui pour les médicaments d’ordonnance de tous les moins de 25 ans en Ontario. Annoncée au cours du dévoilement du budget provincial en avril 2017, la mesure était entrée en application le 1er janvier 2018.

 

Les pharmaciens applaudissent la mesure

L’Association des pharmaciens de l’Ontario (APO) a applaudi la mesure présentée par le gouvernement Wynne.

«C’est un pas dans la bonne direction», a lancé Andrew Gall, le président de l’association, par voie de communiqué.

Pour M. Gall, toutes les initiatives qui rendent la médication plus accessible sont une bonne idée.

 

L’Opposition fulmine

La chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Ontario, Andrea Horwath, déplore la mesure annoncée par le gouvernement de Kathleen Wynne.

«Près de 2,2 millions d’Ontariens ne seront toujours pas couverts par un programme d’assurance-médicaments, ce qui forcera plusieurs d’entre eux à devoir faire des sacrifiés pour obtenir les médicaments dont ils ont besoin», a-t-elle indiqué par voie de communiqué.

Elle déplore également que cette annonce tombe à moins de 80 jours de l’élection. Selon la chef du NPD, les aînés de la province ne devraient pas croire les promesses de Mme Wynne.

Un sondage de la firme Mainstreet Research, publié quelques heures avant l’annonce de Mme Wynne, indique que seulement 22 % des Ontariens choisiraient Kathleen Wynne si une élection devait avoir lieu aujourd’hui, contre 40 % pour le candidat du Parti progressiste-conservateur (Parti PC), Doug Ford. Selon ce même sondage, 18 % des électeurs choisiraient Mme Horwath comme première ministre et 15 % des Ontariens sont toujours indécis.

Article écrit avec la collaboration de Jean-François Morissette

 


POUR EN SAVOIR PLUS:

Budget: l’équilibre des finances et des investissements en santé

Un déficit dans le prochain budget provincial

Le NPD détaille son programme d’assurance-médicaments

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Rozenn Nicolle
rnicolle@tfo.org

Originaire de France, Rozenn est titulaire d’un baccalauréat en journalisme et d’une maîtrise en études internationales. Passionnée d’information et de photographie, elle a fait ses armes dans les médias nationaux français avant de couvrir l’actualité de la communauté française des États-Unis depuis New-York pour France-Amérique, et ensuite du Québec pour l’Outarde Libérée, dont elle est aussi la co-fondatrice. Par après, elle a couvert la politique congolaise à Kinshasa avant de déménager à Toronto pour être vidéoreporter à MétéoMédia. Rozenn cumule plus de dix années d’expérience en journalisme et a rejoint le Groupe Médias TFO en 2018.